Portrait
Le prestidigitateur de Kindia : il a transformé un studio d’enregistrement en radio !

Mamadou Keita, âgé  de  31 ans, est né à Kindia. Très dynamique dans la vie associative, il est diplômé en droit public et préside la coordination des associations des jeunes (CAJEG) de Kindia. Jeune marié, père d’une fille de trois mois, KEITA est aussi le PDG de la Radio KANIA ZIK  située en centre-ville en-dessous de la Maison des jeunes.

« En 1993 j’ai  tout d’abord commencé par la création  d’un clan (bande de jeunes. Ndlr). Mais sur les conseils des associations de Kindia qui nous ont rencontrés, nous nous sommes constitués en association en 1998 et nous l’avons appelée  « Bouyan Bouyan Style ». L’objectif était de contribuer au développement de Kindia, à travers l’assainissement des lieux publics et en menant des activités culturelles, sportives et éducatives ».

mamadou-keita

Vêtu d’un polo  immaculé, il répond à nos questions en souriant sous son drôle de chapeau en paille. Il dit détester la  déception, le mensonge, la trahison. Et on veut bien le croire, tellement il dégage de la sympathie.

Une institution

« En 2012 nous avons fait des activités avec l’Ambassade de France à travers le projet Guinée 44 et avec l’appui des partenaires et de personnes de bonne volonté, nous avons pu mettre en place un studio d’enregistrement de musique pour la production des artistes locaux. Un an plus tard, nous nous sommes dits pourquoi ne pas créer une radio permettant de faire la promotion des artistes qu’on produisait et contribuer ainsi au changement de comportement de la population de Kindia ? ».

Sa radio Kania Zik est devenue  une institution à Kindia. C’est une des radios les plus écoutées. Elle est membre de l’Union des radios et télévisions libre de Guinée (URTELGUI) avec la Radio Espace FM et la Radio Soleil FM.

« Autrefois,  il n’y avait à Kindia qu’une seule radio d’Etat et on n’avait pas accès à toutes les informations ».

img_20161126_093849

Mais Mamadou Keita n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin.

«Aujourd’hui notre vision, c’est de créer une télévision ici à Kindia dont l’objectif sera de couvrir toute la Guinée et de donner une bonne image de la ville ».

Radio KANIA ZIK  107.0

 

 

 Hassanatou Guilavogui (radio rurale de Koundara)

Désiré Julien Haba (radio Pacifique FM de N’Zérékoré)

Amadou Bory Sidibé (radio rurale de Mamou)

Fodé Oumar Camara (radio Espace Kakandé de Boké)

 

Portrait
Michel Kourouma, passionné par sa ville

Aujourd’hui âgé de 55 ans, ce professeur d’histoire opiniâtre a passé plusieurs années de sa vie à la recherche des origines de Kindia « Jardin de la Guinée », avant, pendant et après la colonisation. Le livre qu’il en a tiré constitue une référence documentaire, à la fois sociale, économique, politique et culturelle.

michel-2

 

Né le 21 septembre 1961, Michel Kourouma, marié et père de quatre enfants dont deux filles, est professeur d’histoire et de géographie au lycée général Lansana Conté de Kindia

 

 

 

Michel est coauteur avec les responsables de la Coopération Atlantique Guinée 44  du livre intitulé « Kindia, jardin de la Guinée » publié en 2007 à Kindia (Ed. L’Harmattan). Une œuvre qui s’articule autour de trois grands  chapitres notamment : Kindia précolonial (traditionnel),colonial et postcolonial.

Cet homme discret et travailleur qui a fait de l’histoire du Kindia perdu sa vocation, a été profondément marqué dans sa jeunesse par son professeur d’histoire qui lui a transmis le goût de l’écriture.

Durant plus de cinq ans, pour le livre «  Kindia, Jardin de la Guinée », Michel a recherché des personnes âgées qui incarnaient l’histoire de la ville. Il a interviewé de nombreux témoins qui l’ont aidé à retracer la trajectoire et le portrait de la ville. Il ne s’est pas contenté des témoignages oraux, il a aussi travaillé sur le terrain en retrouvant des vestiges anciens témoignant de la vie durant la colonisation, mais aussi avant et après et voire même aujourd’hui.

Ce professeur d’histoire qui s’investit dans la cause de la nouvelle génération a su rester un homme modeste, accessible et principalement soucieux de transmettre l’amour de l’histoire, notamment de sa ville et de son  pays la Guinée

Makan Soumaoro (radio Nostalgie de N’Zérékoré)

Mamadouba Sylla (guinéequotidien.com de Kindia)

Alpha Oumar Koïta (radio Kankan Milo FM de Kankan)