Édito

Six Bobo Info ont été réalisés entre 2009 et 2012 par des journalistes de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) encadrés par les formateurs de Reporters solidaires.  Le dernier numéro, rédigé en collaboration avec une dizaine de journalistes et animateurs radio de la Région de Tombouctou, traitait de la situation au Nord-Mali et des réfugiés maliens au Burkina Faso. Dans la lignée des six premiers numéros, voici Bobo Info 7 nouvelle formule.

20160523_094307

L’équipe rédactionnelle de Bobo Info 7

Réalisé cette fois par un nouveau groupe de neuf Maliens et onze Burkinabè, il rassemble des reportages écrits et audio ainsi que des photos sur un blog, plus souple, plus accessible et mieux adapté au monde médiatique d’aujourd’hui que le journal papier.

Mais si l’apparence change, le fond reste le même. La session d’aide à la formation qui s’est déroulée du 19 au 25 mai 2016 à Bobo-Dioulasso a débuté par une conférence-débats organisée dans les locaux du Conseil supérieur de la Communication (CSC) par l’association partenaire de Reporters solidaires, l’Union des journalistes, communicateurs et correspondants de presse des Hauts-Bassins (UJCP-HB), sur le thème « médias et prévention des conflits postélectoraux », actualité oblige. En effet les élections municipales, les premières depuis la chute de Blaise Compaoré, avaient lieu le dimanche suivant.

IMG_20160522_071231_1CS

Reportage dans un bureau de vote

C’est pourquoi, après l’étude des lois sur la presse, de la déontologie et de l’éthique, pour illustrer la partie pratique de la session consacrée au reportage, le premier choix s’est tout naturellement porté sur la couverture électorale. Deux équipes secondées par Abdoulaye Ouattara et Moussa Sanon, titulaires du Master 2 en journalisme de l’Institut de la Communication (ICOM) de l’Université Lumière-Lyon 2, ont investi les bureaux de vote dès 6 heures du matin.

Le lendemain, une troisième équipe a suivi les guides touristiques dans leur souhait de voir le Vieux Bobo restauré et inscrit au patrimoine de l’Unesco, une quatrième a accompagné Le Mouvement des Jeunes en Vert qui s’attaquent à l’improbable ramassage des ordures, tandis que la cinquième s’est rendue dans le centre de santé et de promotion sociale d’un nouveau quartier afin d’enquêter sur la prévention du paludisme.

20160523_114201

Interview d’une sage-femme sur la prévention du paludisme

Le reportage étant axé sur l’observation, il appartenait aux jeunes participants de rendre vivants ces cinq sujets, aussi bien à l’écrit qu’en audio. Un exercice difficile même pour les journalistes les plus chevronnés.

Voici le résultat de leur travail pour lequel ils se sont montrés comme toujours assidus et enthousiastes. Bravo à tous.

Christine Cognat

Présidente de Reporters solidaires

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *